La libertine côté jardin

LA LIBERTINE COTE JARDIN

Copiryght depot.com numéro 00050634-2

 

SYNOPSIS :

Une romancière à succès subit une profonde remise en question. Après avoir fait éditer ses douze premiers romans, elle se voit refuser son treizième ouvrage qui est d’un genre un peu particulier.

Désabusée, elle décide de partir pour sa maison de Pistoia en Toscane avec son compagnon, trader de son état.

Un soir, débarque la mère de celui-ci, une bourgeoise un peu déjantée.

Se blessant à la main, notre romancière décide d’engager une secrétaire qui va se révéler très effrontée et que belle-maman va « utiliser » comme bon lui semble.

À une romancière borderline, une belle-mère un peu foldingue et un fils bien sous tous rapports, tout au moins en apparence, s’ajoute une secrétaire au passé plus que sulfureux.

 

 

 

La libertine côté jardin -

 

9782342019629_r

 

 

Katia Verba signe ici sa huitième pièce. Le thème est plus léger cette fois, comme l'indique à la fois le titre et la magnifique couverture de ce livre. Non, notre dramaturge ne s'est pas encanaillée et ne nous a pas fait une pièce "olé-olé", je vous rassure ! Et si le thème est léger, cela ne veut pas dire que la structure et la mise en valeur ne soient pas soignées, bien au contraire. 

L'histoire met en scène Margaux, romancière voyant son treizième tapuscrit refusé car érotique. Son compagnon, Gontran, lui propose d'aller passer quelques vacances en Toscane pour lui remonter le moral. Mais Margaux, blessée à la main, doit engager une secrétaire pour continuer à travailler. Qu'à cela ne tienne ! Mais voilà que belle-maman - garce à souhait -  débarque sans crier gare, pratiquement au même moment que Jane, la secrétaire au passé douteux ! 

Le sous-titre de cette pièce pourrait être : "Il faut se méfier de l'eau qui dort". On va de rebondissement en rebondissement et le sourire ne nous quitte pas. On imagine aisément les personnages évoluer sur scène. Il y a du rififi chez les bourgeois !

Un grand bravo à Katia Verba pour ce texte très agréable ! 

 LYDIA BONNAVENTURE

 BABELIO

La libertine côté jardin

Avec sa pièce de théâtre, La Libertine côté jardin, Katia Verba nous sert un cocktail rafraîchissant et pétillant à souhait. Humour, manigances, rebondissements, personnages hauts en couleur… Tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un excellent moment. Dès les premières lignes, on est plongé dans une ambiance survoltée. Les répliques s'enchaînent du tac au tac, et on a l'impression d'entendre déjà le rire des spectateurs.

L’auteure nous a concocté une poignée de personnages déjantés comme on les aime.

Une romancière « borderline », en pleine crise de la cinquantaine, veillant sur son plant de cannabis comme d’autres soignent leur bonsaï. Une belle-mère bourgeoise, un brin excentrique, débarquant en coup de vent, ou plutôt comme une tornade, avec la ferme intention de s’incruster ! Une secrétaire effrontée au curriculum vitae plus que sulfureux. Un gendre trader bien sous tous rapports, mais avec plus d’un squelette dans le placard. Sans oublier Zola… le lapin, qu’on aperçoit sur la couverture du livre. Du moins, on suppose que c’est lui !

Décidément, Katia Verba continue de nous gâter avec cette huitième pièce de théâtre. À peine le rideau rouge vient-il de se refermer sur Fatalement vôtre, qu’elle récidive avec cette comédie qu’on espère bien retrouver bientôt sur les planches…

La Libertine côté jardin, Édition Mon petit éditeur, 120 pages, 15,15 € format papier, 7,98 € format PDF, 7,99 € format ebook.

À commander ici : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342019629

Pour en savoir plus sur l’auteure : http://www.katiaverba.fr

Chronique par : 

© Karen Platel – Rédactrice, correctrice, conseillère en écriture – www.redacnet.com

Musique : Hold up de GIUSEPPE ADAMO